Dithyrambes autour de Quiet Choirs

Quelques gentils articles sur Quiet Choirs :

« Dix titres au songwriting épuré qui, dès la première écoute, m’ont immédiatement touché par leur douceur. Dix morceaux délicats et fragiles. Cette fragilité tout en douceur et délicatesse que l’on retrouve dans la musique du duo norvégien Kings Of Convenience. »

« Cette faction perdue pour âmes esseulées travaille d’arrache-pied à la sauvegarde de la culture musicale et de ceux qui en parlent. La Lonely Faction est venu me chercher une fois, pour que j’écoute ce disque. La Lonely Faction est venue me chercher deux fois, pour vérifier que j’étais encore vivante. La Lonely Faction est venue me chercher trois fois pour me tendre la main, me mettre les pieds sur un trampoline et me catapulter haut, très haut, tout là-haut dans le ciel qui devrait étoiler toutes mes nuits. Ils ont botté en touche mes idées noires, ont raccompagné poliment à la porte mes angoisses et se sont occupés de calmer mes nerfs à vif. »

Comments are closed.